Fiamma Ferragamo

Fiamma

Depuis sa première collection, particulièrement bien accueillie, à Londres en 1961, jusqu’à sa disparition prématurée en 1998, la création, la fabrication et la vente des chaussures pour femme et des articles de maroquinerie de l’entreprise familiale étaient confiées à Fiamma, la fille aînée de Salvatore et Wanda Ferragamo.

À seize ans seulement, elle commença son apprentissage aux côtés de son père. Elle fut la seule de la famille à avoir eu ce privilège, aussi bref qu’extraordinaire. En près de quarante ans de carrière, Fiamma Ferragamo fut l’un des principaux acteurs du développement de la marque. Grâce à son engagement passionné et à son génie créatif, la production de chaussures de l'entreprise, jusque-là artisanale et en partie exécutée sur mesure, atteignit un niveau capable de soutenir l’élargissement de la distribution à l’échelle mondiale, sans altérer les caractéristiques fondamentales de qualité et de confort établies par son père.

C'est à l'intuition clairvoyante de Fiamma que l'on doit, en 1965, l’introduction dans la gamme d'accessoires Ferragamo, des sacs et des articles de maroquinerie, qui sont aujourd'hui les produits les plus vendus de la Maison après les chaussures. En plus de marquer un tournant aussi décisif dans l'histoire de l'entreprise, Fiamma créa des modèles qui sont désormais devenus des symboles de la maison florentine, comme la chaussure Vara avec le nœud en gros-grain ou le sac avec fermeture à double Gancino, créé à l’époque pour sa mère Wanda. Les succès et le talent exceptionnel de Fiamma lui valurent d'important prix, dont notamment le Neiman Marcus Fashion Award qui lui fut décerné en 1967, exactement vingt ans après celui reçu par son père Salvatore.